Bienvenue sur Association le cordiste, Anonyme 19.10.2019 - 17:05


 10.11.2012 - 19:13 (Lu 5740 fois)  

Status : hors ligne

Julie

Utilisateur

Nouvelle recrue
Enregistré: 10/11/2012
Réponses: 3
Bonjours, je m’appelle Julie et j'ai 15 ans.
Je suis en Seconde en Lycée Général.
Je souhaiterai choisir comme métier, celui de cordiste; mais je ne sais absolument pas qu'elle formation je dois suivre, a partir de quel age, si je dois rester dans un Lycée général ou partir en Lycée pro l'année prochaine, je suis perdu x)

Si quelqu'un peu m'aider, sa serait gentil :'Wink
Merci d'avance. Smile

 11.11.2012 - 12:03  

Status : hors ligne

alcorde

Utilisateur

Nouvelle recrue
Enregistré: 02/10/2011
Réponses: 2
Salut Julie. Le métier de cordiste demande plusieurs sortes de compétences : dabord le déplacement sur corde, cette compétence peut rapidement s'acquérir en passant le CQP1 qui se déroule sur 1 mois. Une fois le CQP en poche, tu seras capable d'évoluer en toutes sécurité sur les cordes, ensuite le temps fera le reste, avec de l'éxpérience tu pourras devenir une bonne cordiste. Le plus compliqué( le plus long du moins) c'est d'acquérir les compétences pour travailler sur corde : savoir peindre, percer avec toutes sortes d'engin, refaire un enduit, rénover du métal ou de la pierre ... la liste est trés longue. Plus tu sauras faire de choses et plus tu seras une bonne cordiste. Sinon tu peux toujours te cantonner au lavage de vitre, mais même cela ça s'apprend ! Il y a des centres de formation qui font passer le CQP1 sur 9 mois, au lieu d'1, car il apprennent parrallèlement les bases de multiples métiers. Mais tu as le temps, pour l'instant je te conseille de continuer tes études afin d'acquérir un diplôme, au cas ou le métier de cordiste ne te conviendrai pas. Et en attendant n'hésite pas à t'interresser à tout ce que tu peux apprendre côté boulot, tout te seras utile, même décoller du papier peint par exemple, poser des fenêtres,...ect. Interresse toi au boulot en général.

 11.11.2012 - 16:08  

Status : hors ligne

Julie

Utilisateur

Nouvelle recrue
Enregistré: 10/11/2012
Réponses: 3
Bon alors, déjà je voulais vous remerciez pour votre réponse car cela m'aide énormément Smile

Est ce que vous pouvez me renseigner sur les endroits où il est possible de passer le CQP1 ?

Je pense finir mon année de seconde dans mon lycée puis après partir en formation, mais je ne sais pas où aller, et aussi si, vu que j'aurai 16 ans, les entreprises de formation m'accepteront ou si cela fera trop jeune.
J'ai regardé si il y avait des entreprises de formations vers Marseille, mais je n'ai pas trouvé ( j'habite à coté de Istres, donc il me faudrait quelque chose pas trop loin, que je puisse me déplacer en bus, ou train ).

En attendant je continue de m’intéresser au boulot Smile

Je suis désolée de vous embettez avec toutes mes questions :S

 12.11.2012 - 21:47  

Status : hors ligne

Piair

Utilisateur

En formation
Enregistré: 11/09/2011
Réponses: 16
Salut,

J'ai un doute sur le fait que les formations sur cordes accepte les mineurs, enfin je n'ai pas vérifier si ce n'est pas le cas tant mieux ;D

Par contre comme alcorde le dit savoir se déplacer, équiper et apprendre les secours sur cordes est indispensable mais tout cela n'intéresse pas un employeur si tu ne sais rien faire de tes mains. Être cordiste c'est être polyvalent.
De nombreux cordiste ont effectuer un autre métier avant de le devenir.

Bien sûr tu ne pourras jamais être pro dans tous les domaines (peinture, maçonnerie, etc). Mais avoir travailler dans l'un deux peut te donner une certaine aisance à apprendre de nouveaux savoir faire.

Personnellement, je te conseil d'aller dans un lycée avec section "sport & nature" (voir sur le site ONISEP: http://bit.ly/QBXIFQ). Tu pourras y apprendre entre autre l'escalade ce qui peut être un plus lors de ta formation.

En ce qui concerne la formation je suis d'avis qu'il faut plutôt faire un CQP2 ou passer le CATC (en formation longue, à voir ici: http://bit.ly/plSlPa).

 02.12.2012 - 14:57  

Status : hors ligne

Julie

Utilisateur

Nouvelle recrue
Enregistré: 10/11/2012
Réponses: 3
Merci beaucoup pour tous vos conseils Smile
Je pratique déjà l'escalade en club, donc j'arrive a me déplacer avec des cordes, mais après je ne sais pas si c'est le même fonctionnement avec le métier de cordiste.

Je vais aller faire un tour sur les sites que vous m'avez conseillé.
Smile

 25.12.2012 - 15:40  

Status : hors ligne

Bertrand Frayon

Utilisateur

En formation
Enregistré: 14/12/2010
Réponses: 10
Localisation:07150 Vallon Pont d'Arc
Bonjour Julie,


Je me permets de répondre à tes messages. Il y a du vrai dans les réponses que tu as obtenues, mais tout n'est pas dit.

Tout d'abord, en France la loi est très simple en ce qui concerne la formation, dans notre domaine:
- SEULE LA FORMATION EST OBLIGATOIRE
- LE MONOPOLE EST INTERDIT

Il existe donc une autre qualification (certification internationale), l'IRATA. Cette formation dure une semaine, elle est accessible à partir de 18 ans (comme la plupart), et en une semaine, tu peux aller travailler sur toute la planète.
En tout cas sur sept continents, dans plus de 100 pays industrialisés.

Aucune formation française ne te permet la même chose. Aussi, le prix est trois ou quatre fois inférieur au CQP.

Quelque soit ton aisance sur corde, il te faut un autre "métier" dans les mains. Il existe des métiers plus ou moins physiques.

Le contrôle non destructif (ou ce qu'on appelle également l'inspection) n'est pas un métier physique. Tu peux ainsi pratiquer pendant des années sans te casser le dos.
Mais il y a bien d'autres métiers. La liste est longue. Tout dépend de ton centre d'intérêt.

Si tu n'as pas la moindre idée de ce que tu souhaites faire sur corde, tu peux continuer dans un bac technique, qui te sera utile. Mais arrêter ta scolarité maintenant ne te servira pas à grand chose.


Si tu souhaites des renseignements plus précis sur le contrôle non destructif, je reste disponible pour t'expliquer.

Bon courage pour la suite


Bertrand Frayon
Sarl Absolutio

 02.01.2013 - 00:02  

Status : hors ligne

Marie Jeanne Faret

Utilisateur

Nouvelle recrue
Enregistré: 24/02/2012
Réponses: 1
Localisation:Arles, France
il existe un cente formation en alternance à cavaillon (13) dans le cadre du contrat de professionnalisation ou sur des stages région (voir POLE EMPLOI)
les secteurs qui utilisent les cordistes sont divers : le BTP, l'INDUSTRIE, le NUCLEAIRE, le nettoyage industriel par exemple...
il faut être majeur et avoir le permis (car il y a le matériel de grimpe personnel à emporter partout et qui représente un certain poids et une surveillance stricte

 09.01.2013 - 11:54  

Status : hors ligne

Piair

Utilisateur

En formation
Enregistré: 11/09/2011
Réponses: 16
Quote by: Bertrand Frayon

Bonjour Julie,


Je me permets de répondre à tes messages. Il y a du vrai dans les réponses que tu as obtenues, mais tout n'est pas dit.

Tout d'abord, en France la loi est très simple en ce qui concerne la formation, dans notre domaine:
- SEULE LA FORMATION EST OBLIGATOIRE
- LE MONOPOLE EST INTERDIT

Il existe donc une autre qualification (certification internationale), l'IRATA. Cette formation dure une semaine, elle est accessible à partir de 18 ans (comme la plupart), et en une semaine, tu peux aller travailler sur toute la planète.
En tout cas sur sept continents, dans plus de 100 pays industrialisés.

Aucune formation française ne te permet la même chose. Aussi, le prix est trois ou quatre fois inférieur au CQP.

Quelque soit ton aisance sur corde, il te faut un autre "métier" dans les mains. Il existe des métiers plus ou moins physiques.

Le contrôle non destructif (ou ce qu'on appelle également l'inspection) n'est pas un métier physique. Tu peux ainsi pratiquer pendant des années sans te casser le dos.
Mais il y a bien d'autres métiers. La liste est longue. Tout dépend de ton centre d'intérêt.

Si tu n'as pas la moindre idée de ce que tu souhaites faire sur corde, tu peux continuer dans un bac technique, qui te sera utile. Mais arrêter ta scolarité maintenant ne te servira pas à grand chose.


Si tu souhaites des renseignements plus précis sur le contrôle non destructif, je reste disponible pour t'expliquer.

Bon courage pour la suite


Bertrand Frayon
Sarl Absolutio



J'ai pendant un temps été intéressé de passer l'IRATA pour pouvoir travailler à l'étranger.
Hors, des connaissances m'ont informées que le diplôme n'était valable que quelques ans.
Est ce vrai ?

 21.01.2013 - 22:40  

Status : hors ligne

Marc G

Utilisateur

En formation
Enregistré: 19/05/2010
Réponses: 13
Bonjour,

Je n’ai pas pour habitude d’intervenir dans les forums, mais Bertrand FAYON de l’organisme de formation ABSOLUTIO me l’oblige.
En France une certification est reconnue officiellement par l’administration si le titre est enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) c’est le cas du CATC, ou s'il appartient à la CPNE (Commission Paritaire pour l’Emploi) d’une branche professionnelle comme le dispositif des 3 CQP Cordiste. Les CQP furent créés pour permettre aux salariés justifiants d’une expérience dans un métier d’obtenir un titre référencé dans les conventions collectives des branches professionnelles pour équivaloir à un diplôme de l’éducation nationale comme les CAP, BAC, BTS, etc.
Le CQP Cordiste fut le 1er CQP créé par la branche du BTP en 1996, puis remanié en 2002 dans un dispositif de 3 certifications pour anticiper sur l’évolution du droit européen avant la retranscription en droit français de la directive EU sur les travaux en hauteur.
Dans ce contexte, les certifications IRATA contrairement aux idées reçues ne sont pas reconnues par les organismes institutionnels et les administrations en France et dans les pays européens. Elles ne peuvent pas se prévaloir d’être des certifications internationales, mais appartiennent à une organisation privée et valable uniquement dans un cadre bien particulier celui des procédures d’accès sur cordes IRATA. Pour faire simple, la sureté des interventions ne repose pas sur les compétences techniques du cordiste, mais est garantie par le respect d’une organisation du travail particulière basée sur le droit du travail anglo-saxon. Ce système n’a pas été reconnu en France, car en dehors du respect du Code du travail français, il est potentiellement dangereux pour les personnes qui travaillent en dehors de ce cadre et de ce fait directement néfaste pour l'image d'une profession et la reconnaissance de la sureté des interventions sur cordes en général.
Dans le système IRATA, la sécurité est garantie par la supervision obligatoire des interventions par un IRATA niveau 3, ce qui n’est entre autres pas recevable en droit français. Tout le système repose donc sur les compétences techniques du niveau 3, les niveaux inférieurs ne bénéficient pas d’une autonomie et des compétences élargies pour justifier la sureté de l’intervention (d’où le temps de formation très inférieur à celui des formations qualifiantes françaises).
Il ne s’agit donc pas d’un monopole des certifications françaises en France, mais plutôt du lobbying de la part des organismes de formation qui dispensent de l'IRATA sachant pertinemment que les compétences après 1 semaine de formation ne peuvent pas équivaloir à celles acquises en 4 semaines minimum pour un CQP1. Ainsi, les personnes formées d’après les procédures figées de ce système inadapté à la réalité des chantiers, se mettent en danger lorsqu’elles ne travaillent pas dans le schéma prescrit par l’IRATA ce qui est le cas partout en France et majoritairement en dehors de nos frontières.
Pour travailler à l’étranger, les certifications nationales CQP et CATC sont valables et reconnues, il faut avant tout parler la langue en usage sur le chantier (généralement l’anglais est accepté par les entreprises anglo-saxonnes, norvégiennes, l’allemand est parfois nécessaires dans l’éolien et l’Espagnol pour l’Amérique du Sud).

Pour informations, le DPMC ne dispense pas de formation, mais a pour mission de défendre et promouvoir le métier de cordiste en France et les compétences des cordistes français à l’étranger.
Le DPMC est membre fondateur du comité Européen ECRA et travaille pour mettre en place des équivalences entre les différentes certifications nationales officielles, comme l’exige la règlementation européenne. L’Allemagne, l’Espagne, la Norvège, la France sont membres fondateurs et nous espérons bientôt pouvoir accueillir la Suisse, l’Autriche, le Luxembourg, la Roumanie, la Bulgarie et la Pologne (aujourd’hui d’autres pays hors union se rapprochent de l’ECRA). Pour infos, contacté en 2010, l’IRATA n’a pas souhaité se comparer aux autres systèmes de certifications.
J’espère avoir répondu à vos questions et je conseille vivement à tous les cordistes de suivre une formation CQP ou CATC dans un organisme de formation agréé, car en plus d’être des certifications reconnues par les institutions nationales, donc à fortiori à l’international, cela leurs apportera de véritables compétences techniques facilement transposables dans le système IRATA ce qui n’est pas le cas dans l’autre sens.
Pour répondre plus directement à Julie, le métier de cordiste nécessite effectivement une double compétences. La principale est la maitrise des techniques de cordes sans lesquelles on ne peut pas accéder au poste de travail, qu'il faut associer à des qualifications ou aptitudes pour réaliser un travail en prenant en compte l’analyse des risques liés aux accès sur cordes, ceux de l’environnement de travail et ceux de la tâche à réaliser.
Par ailleurs, les travaux en hauteur sont interdits en France pour les mineurs sauf dérogation de l’inspection du travail.
Pour plus d'informations, je vous invite à consulter le site internet du DPMC : www.cqpcordiste.fr ou www.dpmc.eu
Bonne continuation

Marc GRATALON
Responsable Technique France

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 05:05 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Une sélection d'articles pour les cordistes

             
           

Pour rechercher un livre, saisir votre mot-clé et cliquer sur "Go"

Le site de l'association le-cordiste.com est partenaire du site Amazon.

Les annonces

Nous ne sommes pas affiliés avec les annonceurs ci-dessous mais ces annonces et ces liens permettent un meilleur référencement du site de l'association sur les moteurs de recherches.

En cliquant sur ces liens vous quitterez notre site : corab.org ecologie-pratique.org fabriquersayourte.com farinepainbio.com geobiologie-sante.com k-lite.fr libre-office.fr la-canopee.fr livres-en-pdf.com pascalburnet.com rocketstoves.fr rocketbatchbox.com