Bienvenue sur Association le cordiste, Anonyme 18.08.2018 - 10:00

Les séjours du 7ème degré ferment leurs portes

Tous ceux qui ont bénéficié des enseignements atypiques de René Collomb et de son organisme de formation Les séjours du 7ème degré le savent : L'important c'est l’individu d’abord, ensuite vient le cordiste.

Dispensés pendant près de 20 ans dans le sud est de la France, la formation de René été basée sur la recherche de l'équilibre et de paix de l'individu au sein du groupe. La corde n'était qu'un moyen pour que chacun trouve sa place. Accroché à la paroi, dans les arbres, en toiture, pendu sous un pont ou un balcon, dans la boue, au soleil, sous la neige, au fond d'une grotte, les multitudes techniques d'encordement, de déplacement, de levage, de sauvetage issues de la mer et de la montagne que René offrait pendant les 10 semaines intensives de chaque session permettait à chacun de prendre la mesure de son engagement.

Aujourd'hui l'heure de la retraite à sonné pour René et le moment est venu de passer le relais. Il restera de cette belle aventure les magnifiques moments de bonheur dans le coeur de tous les stagiaires, le livre "N'écrivez pas dans la marge !" et l'association le cordiste dont René Collomb à été l'instigateur au printemps de l'an 2000.

Pour tout cela merci.

N'écrivez pas dans la marge !

René Collomb, psychologue, éducateur, passionné d'alpinisme, entreprend timidement d'abord, avec une poignée de pensionnaires de dix à quinze ans, la sensibilisation au sport de montagne.

Son idée directrice : passer par le corps, par les émotions pour atteindre l'esprit. Et c'est ainsi que commence ce qui va devenir une grande aventure. Il crée son propre établissement scolaire, y reçoit donc des enfants " hors normes " : des queues de classe, des laissés pour compte, des échecs scolaires. - " J'ai, dit-il, l'intime conviction que ces gamins sont intelligents. On s'évertue à les incruster dans un moule auquel leur contour ne s'adapte pas.

"Dans son école où les jeunes gens sont pensionnaires, il s'adresse d'abord à l'enfant. A la stupéfaction des parents, il néglige l'écolier. - " On peut sûrement exercer l'intelligence en établissant une autre relation avec l'enfant. Le jeu ; le jeu éduque avant d'instruire. " Ça marche ! Des parents séduits cautionnent l'expérience : un collège marginal, hors contrat, laïque, reçoit des enfants juste avant qu'ils ne s'égarent sur les pistes boueuses de la délinquance...

Quand tous s'affairent en classe, lui avec ses mômes gravit des parois, grimpe des glaciers, franchit des cols au cœur des Alpes et de l'hiver. Les jeunes gens maîtrisent mieux cordes et piolet que stylo et calculette. Il prend des risques à faire frémir un fonctionnaire, lorsqu'il laisse partir seules des cordées de jeunes de quatorze ou quinze ans sur des itinéraires de haute montagne... Mais il sait qu'après, à la fin de cette phase initiatique, les pensionnaires lui diront - " M'sieur, si on se mettait sérieusement au scolaire ? " Mais croyez-vous que cela a été aussi simple ? Durant toutes ces années, ce borderline, pour avoir dérangé bien des consciences tranquilles a dû déplacer son collège maintes et maintes fois, se cacher...

- " Je savais que les marchands de parapluie m'attendaient au tournant, je n'avais pas le droit à l'erreur. Je ne me suis pas cassé la figure dans une crevasse... Combien de censeurs ai-je dû frustrer ? " Mais aujourd'hui, l'essentiel est que ses anciens élèves sont bien dans leur peau, bien aussi dans la peau des autres.

 

Livre Broché Paru le 17/04/2001
Editeur Editions du Fournel
ISBN : 2-9511851-5-4
EAN : 9782951185159
Nb. de pages : 237 pages
Poids : 435 g
Dimensions : 16cm x 24cm x 2cm