Bienvenue sur Association le cordiste, Anonyme 20.08.2018 - 20:11

Les gars du vide

Les travaux acrobatiques, un métier pas comme les autres !

Le 30 janvier 2004 s'est produit un terrible et dramatique éboulement dans les gorges de la Bourne au coeur du massif du Vercors. L'entreprise grenobloise Hydrokarst, spécialisée dans les travaux sur cordes a dépêchée sur les lieux une quinzaine de cordistes expérimentés pour un chantier qui s'annonce long et technique.

Vu à travers le regard de Johan Perrier, un de ces cordistes sur corde et à grande hauteur, (re)découvrez le déroulement de ce chantier de travaux acrobatiques dans le documentaire "Les gars du vide" disponible sur internet.

Johan, quel est votre parcours de cordiste ?

"J'ai commencé a travailler sur corde en 1998 après une courte formation sur les travaux d'accès difficiles à "Entre ciel et terre" à Lau Balagnas. J'ai travaillé dans un grand nombre d'entreprises différentes ( Elite, Heaven Climber, Sysiphe, Ouest acro, EI montagne ...etc...) pendant 8 ans avant de travailler exclusivement pour Hydrokarst et ce jusqu'en 2008.

Comment et pourquoi "Les gars du vide" ?

C'est en 2004, lors du chantier dans les gorges de la Bourne tout près de chez moi que j'ai eu l'idée de filmer les collègues pendant le boulot. Le cadre, l'ampleur, la diversité et la technicité du chantier offraient un beau sujet de film.

J'avais jusqu'à lors réalisé un seul film "Pumori et les enfants d'Autrans" parlant d'une expé entres amis en Himalaya, et après "Les gars du vide" j'ai réalisé 2 autres films d'expéditions en haute montagne "Gurla Mandata.com" et "Joao Garcia, sur la route des 14".

Le reportage est donc votre voie de reconversion?

Oui, j'ai été également cadreur dans la société de production JB prod pour un film traitant du problème des lacs glaciaires "Les glaces de Rochemelon" pour le compte de l'entreprise Hydrokarst. Actuellement je suis en cours de tournage pour l'association "Le Mont Blanc des MICI" film retraçant la volonté de 6 personnes, atteintes de maladies inflammatoires chroniques intestinales, d'atteindre le sommet du Mont Blanc après une suite d'entrainements en montagne durant 1an.

Comme je vie en montagne, je travail aussi en tant que pisteur secouriste nordique l'hiver à Autrans (38), et j'ai arrêté le travail sur corde pour me consacrer à la réalisation de films documentaires."
 

 

Le site internet de Johan Perrier  www.johanperrierfilms.com