Bienvenue sur Association le cordiste, Anonyme 24.09.2018 - 17:55

Email interview Béatrice Michit du GRETA VIVA 5.



Pour vous permettre de découvrir un des acteurs des travaux sur cordes (entreprise, fabricants, organisme de formation…).

Nom de l'entreprise : GRETA VIVA 5 - Béatrice MICHIT

Béatrice Michit qui êtes vous et quelle est votre mission?

Après avoir passé le CATSC en 1998 et travaillé plus de deux ans sur chantiers d'accès difficiles, j'intégre le GRETA VIVA 5 en 2001 en tant que Coordonnatrice de formation. Cette collaboration est possible du fait de compétences techniques liées au métier et d'une certaine connaissance du réseau des partenaires du GRETA, employeurs et salariés.
Aujourd'hui Chargée du secteur Travaux sur Cordes au Greta Viva 5, c'est au sein d'une équipe de 7 personnes que je participe activement :
- à la réalisation des projets de formation et de certification de salariés et d'employeurs,
- à l'évolution de la formation et de la certification en collaboration avec nos partenaires chefs d'entreprises,
- à la promotion du métier de cordiste auprès de nos partenaires étatiques, Depuis février 2003 le Greta viva 5 délivre des ICPC, qu'est-ce que c'est ?

ICPC est le nom de l'organisme qui a habilité le Greta Viva 5 à délivrer des Portefeuilles de compétences aux techniciens cordistes.

Qu'apporte cette certification aux cordistes et à leur employeur ?

Nous sommes parti de l'idée que lorsque un candidat se présente à un examen, qu'il réussisse ou qu'il échoue il détient de toute façon un certain nombre de compétences. Le candidat qui réussit un examen avec une moyenne de 10/20 ou de 20/20 n'a pas le même degré de maîtrise de son métier. Il nous a donc semblé important de valoriser ces compétences et compléter la délivrance d'un diplôme par ce Portefeuille. Ce document indique précisément pour chaque compétence importante pour l'exercice du métier de cordiste (équipement, progression, organisation sur un chantier...) quel est le degré de maîtrise du candidat sur une échelle notée de 1 pour une personne peu expérimentée à 5 pour un technicien pouvant encadrer des techniciens de niveau inférieur. Il est délivré à chaque candidat qui se présente à l'examen du CASTC, qu'il réussisse où qu'il échoue à l'examen. Il peut également être délivré à un technicien qui a déjà passé le CATSC par le passé. Ce document peut en plus faire l'objet d'une mise à jour avec l'évolution dans le temps des compétences du technicien.
Ceci permet au salarié de faire part à un employeur actuel ou futur, en France ou à l'étranger, de son niveau de compétences dans ce métier.
Les employeurs peuvent confier des responsabilités à leurs salariés en connaissance de cause, et effectuer une gestion du personnel par l'emploi et les compétences (GPEC).

Y a t'il une différence de niveau technique entre le CATSC et un portefeuille ICPC ?

Le CATSC et l'ICPC sont complémentaires et ne représentent pas le même niveau technique.
En effet une personne qui échouerait à l'examen CATSC pourrait quand même détenir un portefeuille ICPC qui ferait état de son niveau de compétences, même s'il est inférieur au niveau du CATSC. Une personne peu expérimentée pourrait ainsi travailler sous la responsabilité d'un tuteur.
Pour une personne expérimentée qui réussirait le CATSC et qui avec son portefeuille de compétence prouverait qu'elle a un niveau de compétence supérieur au CATSC pourrait être placée en situation de responsabilité sur un chantier par son employeur. Le CATSC peut être comparé à un permis de conduire qui représenterait le minimum requis pour pouvoir travailler sur cordes en sécurité. Le portefeuille de compétences détaille lui les degrés de maîtrise des compétences du cordistes qui peuvent être inférieures ou supérieurs au niveau moyen du CATSC.

Combien de certification avez vous délivré depuis 2003 ?

Depuis 2003, ce sont plus de 250 portefeuilles de compétences qui ont été délivrés pour un peu plus de 180 CATSC obtenus.

Vous disposez d'un espace libre pour apporter des précisions ou des commentaires.

Le CATSC est un titre homologué reconnu en France et peu connu à l'étranger pour l'instant. Le Portefeuille, traduit en anglais, dépasse les problèmes de reconnaissance des diplômes trans-nationaux et pourra permettre à des techniciens de faire valoir leurs compétences à l'étranger. Jusqu'à présent seul l'IRATA, certificat anglais, offrait cette possibilité. Il était important pour nous de travailler à la reconnaissance des compétences des techniciens en France et à l'étranger.